TEMPLATE ARTICLE (19)

Le commentaire de texte, la méthode pour réussir

Le commentaire de texte est un exercice emblématique des épreuves anticipées du baccalauréat pour les étudiants de première des filières générales et technologiques. Pouvant être choisi lors de la deuxième partie de l'examen des épreuves écrites de français, le commentaire peut se révéler difficile s'y l'on s'y attaque mal armé. C'est pour cette raison que Tuteur à l'Heure vous donne dans cet article ses conseils méthodologiques pour gérer au mieux cette épreuve.

Table des matières

Vous souhaitez bénéficier de cours en soutien scolaire ?

Inscrivez-vous en deux minutes pour être appelé dans les 24h et débuter les cours dans la semaine. La réussite de vos enfants est notre priorité.

Une première analyse du texte

Tout d’abord, mettons-nous d’accord sur l’objectif de cet exercice, trop souvent ignoré ou déformé. Contrairement à ce que pensent beaucoup d’étudiants, le commentaire de texte n’a pas pour but de trouver un sens caché au texte, mais consiste simplement à souligner et expliquer les procédés littéraires utilisés par l’auteur pour transporter ou communiquer avec son lecteur.

2 démarches sont nécessaires pour expliquer les enjeux du texte de manière ordonnée et structurée :

  • Une démarche analytique (expliquer le texte)
  • Une démarche synthétique (définir les grands axes de sa réflexion)

Afin d’effectuer convenablement cette analyse, il et essentiel de lire l’extrait une première fois dans sa totalité, pour en comprendre le sens global. Une fois cette lecture du texte préliminaire effectuée, un deuxième passage, cette fois plus analytique, est attendu. Il est conseillé d’en profiter pour mettre en évidence le titre, la date et l’auteur du texte ainsi que ses différents procédés stylistiques :

  • Figures de style
  • Champs lexicaux
  • Ponctuation
  • Temps de conjugaison
  • Pronoms personnels
  • Registre de langue

Il est désormais possible pour le candidate de se lancer dans l’interprétation des procédés identifiables. Un plan en 2 ou 3 parties équilibrées doit en découler. Afin d’étudier au mieux le texte, la réflexion de l’élève doit mettre en rapport une série de questions :

  • Quel est le sujet du texte, et de quoi parle-t-il ?
  • Quelle est la forme du texte, et quelle est la manière d’écrire de l’auteur ?
  • Pourquoi l’auteur a-t-il choisi cette forme pour écrire ce texte ? Qu’apporte-t-elle ? Quels sont ses moyens de mise en oeuvre ?

Introduction

Afin d’introduire son commentaire de texte, l’élève doit rédiger au brouillon une introduction qui permettra de remettre le texte dans son contexte, tout en y soulignant son enjeu. Ainsi, plusieurs informations doivent impérativement apparaître dans cette partie :

  • La date à laquelle le texte a été écrit
  • Le nom de l’auteur
  • L’époque de l’auteur
  • Le courant / mouvement littéraire de l’auteur
  • Quelle partie de l’ouvrage l’extrait représente-t-il ?
  • La reformulation de la problématique
  • Le plan de l’étude du texte

Une introduction au brouillon doit faire entre 5 à 10 lignes, et il est important de séparer chaque paragraphe d’un alinéa une fois que l’élève la transpose sur sa copie.

Développement

Pendant le développement, rédigé directement sur sa copie, l’élève va devoir expliquer et illustrer son interprétation des différents éléments du texte en 2 à 3 grandes parties, idéalement subdivisées en 2 sous-parties.

Chaque sous partie correspond à une idée développée et appuyée par des exemples du texte. Les exemples ne doivent provenir que du texte étudié, cité une autre source reviendrait à faire un hors-sujet. Pour faire simple, le paragraphe doit commencer avec l’idée générale, suivie des mots-clés de l’analyse littéraire tels que « champ lexical » pour enfin en venir à l’exemple, sous forme de termes cités

Conclusion

C’est la conclusion qui vient clore le commentaire. C’est pourquoi une attention toute particulière doit lui être apportée, afin que le lecteur garde un bon souvenir de la copie. Ainsi, tout comme l’introduction, la conclusion doit être rédigée sur le brouillon.

La conclusion est composée d’une reprise de la problématique, enrichie de tout ce qui a été démontré. C’est une reformulation synthétique de tout ce qui a été dit dans le développement.

Enfin, une ouverture peut être tentée, si véritablement les arguments sont convaincants et si l’enchaînement est brillant. Il est alors possible de citer un auteur, un ouvrage ou un texte qui traitent du même sujet mais en l’abordant d’une manière plus ou moins éloignée. Il s’agit de faire un parallèle.

Relecture

L’une des étapes essentielles, et pourtant négligée par les élèves est la relecture. En effet, après avoir rédigé pendant un moment quelques pages à la main, le cerveau en ébullition de l’élève à tendance à vouloir souffler pendant les dernières minutes de l’épreuve. Pourtant, il faut tenir bon ! Une relecture efficace n’a pas besoin d’être longue : 5 à 10 min suffisent.

Elle permettra à l’élève de chasser les éventuelles fautes, les possibles répétitions et de surtout s’assurer de la cohérence de l’ensemble de son commentaire de texte. La relecture soigne le rendu final.

Vous souhaitez bénéficier de cours en soutien scolaire ?

Inscrivez-vous en deux minutes pour être appelé dans les 24h et débuter les cours dans la semaine. La réussite de vos enfants est notre priorité.

Quelques annales pour s’entrainer :

Annales du bac de français

Lire sur un sujet semblable :

La dissertation, la méthode pour réussir

Est-ce que ce post vous a plu ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer!

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 3

Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à noter ce post.

Partage ce post !

Share on facebook
Share on google
Share on linkedin
Share on print
Share on email