Dissertation

La dissertation, la méthode pour réussir

La dissertation est un exercice emblématique des épreuves anticipées du baccalauréat pour les étudiants de première des filières générales et technologiques. Pouvant être choisie lors de la deuxième partie de l'examen des épreuves écrites de français, la dissertation peut se révéler difficile s'y l'on s'y attaque mal armé. C'est pour cette raison que Tuteur à l'Heure vous donne dans cet article ses conseils méthodologiques pour gérer au mieux cette épreuve.

Table des matières

Vous souhaitez bénéficier de cours en soutien scolaire ?

Inscrivez-vous en deux minutes pour être appelé dans les 24h et débuter les cours dans la semaine. La réussite de vos enfants est notre priorité.

Réflexion sur le sujet

Analyser le sujet

Afin de bien démarrer sa dissertation, il est essentiel de réaliser une analyse efficace du sujet. Il est donc fortement recommandé de procédé à une première lecture complète de l’énoncé, suivie d’une deuxième lecture, plus analytique cette fois. Elle permettra au candidat d’identifier les mots-clés, qui devront être définis, et les références littéraires qui apporteront des repères et un contexte au sujet.

Il faudra également prêter attention aux mots de de liaison et comprendre les sous-entendus qui entourent le texte, afin de bien délimiter le sujet, et ne pas faire de hors-sujet en respectant la règle suivante : « traiter le sujet, tout le sujet, rien que le sujet »

Pour bien retenir ce qui doit être évalué pendant cette première phase de l’exercice, il existe la grille des 4D :

  • Définir : expliciter les termes-clés
  • Délimiter : cerner le sujet, relever les éléments du libellé qui limitent le champ d’exploration
  • Déduire : exploiter au maximum les termes du sujet
  • Détecter : quel est le problème qui se cache derrière la citation ? quel est l’enjeu ? 

Faire un brainstorming

Pour apporter à sa dissertation les meilleurs éléments de réponse, des idées pertinentes et des références littéraires astucieuses, il est nécessaire de réaliser un brainstorming. En effet, replaquer artificiellement son cours dans un tel exercice d’écriture peut vous coûter très cher, car son objectif est de justement vous faire réfléchir et d’élaborer une pensée critique autour de la thématique abordée.

Ainsi, l’élève doit noter quelques pistes de réflexion, ses idées directrices, des liens logiques et des exemples littéraires qui lui viennent à l’esprit, jusqu’à ce qu’une structure commence à s’articuler.

Problématiser

Une fois qu’une première ébauche de l’argumentaire est achevée, le candidat peut passer à la problématisation du sujet : il s’agit de reprendre les termes du sujet sous la forme d’une question centrale.

Élaboration d'un plan

Les généralités

Afin de commencer à rédiger la dissertation, il reste encore à dégager un plan détaillé des idées apportées par le brainstorming, qui répond à la problématique. Typiquement, 2 ou 3 grandes parties sont à constituer, comportant chacune 2 ou 3 sous-parties accompagnées d’un exemple littéraire.

Les types de plan

  • Le Plan Dialectique : plan en 3 parties, soutenant une thèse, une antithèse et une résolution au débat (la synthèse).
  • Le Plan Analytique : plan en 3 parties, présentant le problème, sa cause et sa solution.
  • Le Plan Thématique consiste à appliquer une même idée à différents domaines de plus en plus larges.
  • Le Plan par Approfondissement qui présente les arguments dans un ordre gradué, du plus anecdotique au plus convaincant, du plus simple au plus complexe.
  • Le Plan Comparatif confronte deux notions sur différents points de rapprochement.

Toutefois, il est recommandé de ne pas adopter de “plan-type”, mais de plutôt élaborer un plan qui répond spécifiquement au sujet.

L’objectif du candidat est de convaincre son lecteur en lui fournissant des arguments et des exemples judicieux, qui répondent au sujet, et cela de manière cohérente.

La rédaction

Une pensée personnelle, une rédaction impersonnelle

Une fois les étapes de réflexion et d’élaboration du plan passées, le candidat aura à affronter la partie la plus importante de l’exercice : la phase rédactionnelle. Quelques erreurs sont à ne pas commettre afin assurer une bonne note.

Tout d’abord, la rédaction doit se faire de manière impersonnelle. L’élève doit livrer au lecteur sa pensée personnelle, sans utiliser la 1ère personne, et les phrases sans verbe, les répétitions de mots et le jargon inutile sont à proscrire.

L'introduction

L’introduction doit se faire au brouillon, car elle constitue avec la conclusion les parties clés du devoir.

Elle se compose d’une accroche, qui est une phrase générale liée au sujet qui permet de l’amener en douceur, en faisant office d’entrée en matière. S’ensuit un recopiage du sujet : la citation est recopiée, la question peut être reformulée. Toutefois, attention à ne pas faire de hors-sujet.

Puis c’est au tour de la problématique d’être rédigée. Elle explique pourquoi la question posée fait problème.

Enfin, l’introduction se termine par une annonce du plan choisi.

Le développement

Le développement est à rédiger directement sur sa copie, en suivant le plan, pour ne pas perdre de temps. Il ne faut pas oublier de sauter des lignes entre chaque partie, et de passer à la ligne pour chaque sous-partie. Les paragraphes doivent être signalés par un alinéa.

La conclusion

C’est la conclusion qui vient clore la dissertation. C’est pourquoi une attention toute particulière doit lui être apportée, afin que le lecteur garde un bon souvenir de la copie. Ainsi, tout comme l’introduction, la conclusion doit être rédigée sur le brouillon.

La conclusion est composée d’une reprise de la problématique, enrichie de tout ce qui a été démontré.

Enfin, une ouverture peut être tentée, si véritablement les arguments sont convaincants et si l’enchaînement est brillant. Sinon, mieux vaut l’oublier.

Relecture

L’une des étapes essentielles, et pourtant négligée par les élèves est la relecture. En effet, après avoir rédigé pendant un moment quelques pages à la main, le cerveau en ébullition de l’élève à tendance à vouloir souffler pendant les dernières minutes de l’épreuve. Pourtant, il faut tenir bon ! Une relecture efficace n’a pas besoin d’être longue : 5 à 10 min suffisent.

Elle permettra à l’élève de chasser les éventuelles fautes, les possibles répétitions et de surtout s’assurer de la cohérence de la dissertation dans son ensemble. La relecture soigne le rendu final.

Vous souhaitez bénéficier de cours en soutien scolaire ?

Inscrivez-vous en deux minutes pour être appelé dans les 24h et débuter les cours dans la semaine. La réussite de vos enfants est notre priorité.

Quelques annales pour s’entrainer :

Annales du bac de français

Lire sur le même sujet :

Le commentaire de texte, la méthode pour réussir

Est-ce que ce post vous a plu ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer!

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 3

Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à noter ce post.

Partage ce post !

Share on facebook
Share on google
Share on linkedin
Share on print
Share on email