CORONAVIRUS FRANCE

Coronavirus France : Le casse-tête des parents

Le Coronavirus en France bouleverse le quotidien de nombreuses personnes. Au stade 3, les écoles risquent de fermer et les parents devront trouver une solution.

TABLE DES MATIÈRES

Divulgué par les autorités chinoises en janvier 2020, le coronavirus prolifère depuis quelques semaines dans toute l’Europe et conduit à une intensification des mesures des états pour lutter contre l’épidémie. 

Le seuil des 1000 cas en France a été dépassé récemment, conduisant l’Élysée à prendre de nouvelles mesures de protection ce dimanche 8 mars pour endiguer le phénomène. Parmi les importantes décisions  prises, il faut retenir le passage de l’interdiction de rassemblements de 5000 à 1000 personnes et l’assouplissement des conditions d’exercice de la télémédecine. 

Le stade 2 est toujours en vigueur d’après le ministère des Solidarités et de la Santé car l’épidémie de Coronavirus en France n’a pas touché tout le pays et que les efforts doivent continuer d’être portés sur le ralentissement de la circulation du virus.

Le coronavirus touche de plus en plus d’élèves

En France, plus de 300 000 élèves se retrouvent privés d’école avec la fermeture de nombreux établissements par mesure préventive. Cela concerne en particulier le Haut-Rhin et L’Oise qui figurent parmi les départements les plus touchés de l’hexagone en ce mois de mars 2020. Toutes les écoles et crèches vont rester fermées pendant deux semaines, impactant pas moins de 290 000 élèves dans ces départements.

La Corse a également décrété la fermeture de l’ensemble des établissements scolaires d’Ajaccio pour une période de deux semaines. Cela implique l’arrêt des cours pour plus de 10 000 élèves de l’île.

Vos enfants rencontrent des difficultés ?

Inscrivez-vous en deux minutes pour être appelé dans les 24h et débuter les cours dans la semaine.

Quelques conseils pour limiter la propagation

L’OMS – Organisation Mondiale de la Santé – a récemment félicité l’Italie – pays le plus touché en Europe – pour les mesures “courageuses” prises par les autorités pour enrayer la propagation. Il faut dire que la mise en quarantaine de Milan et de Venise, deux grandes villes aux forts enjeux économiques, va probablement avoir des conséquences importantes sur l’économie du pays.

Pour limiter les conséquences du Coronavirus en France, il y a eu l’activation du “plan blanc” pour les hôpitaux et les cliniques, et le “plan bleu” pour les Ehpad. 

Le plan blanc est indispensable pour augmenter le nombre du personnel à hôpital, ouvrir de nouvelles places et annuler ou retarder des opérations programmées. 

Le plan bleu est quant à lui nécessaire pour protéger les personnes âgées, qui sont les plus à risque dans cette épidémie de coronavirus. “Nous déconseillons dès aujourd’hui les visites auprès des personnes âgées qu’elles soient à domicile ou en établissement, sauf cas exceptionnel”, a annoncé le ministre de la Santé.

Si des mesures sur le territoire national sont prises pour endiguer l’épidémie, il existe de “bonnes pratiques “ individuelles à adopter pour réduire les risques de contamination. 

Voici une liste non exhaustive : 

  • Se laver les mains très régulièrement 
  • Tousser ou éternuer dans son coude
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique

Dans la perspective où vous seriez malade, il est impératif de protéger votre entourage en limitant vos déplacements et en portant un masque chirurgical.

Vos enfants rencontrent des difficultés ?

Inscrivez-vous en deux minutes pour être appelé dans les 24h et débuter les cours dans la semaine.

Un stade 3 “Inexorable” selon l’Élysée

Bien que tous les moyens soient mis en oeuvre par l’État français  – et en particulier par le ministère de la Santé – pour confiner les malades et freiner la propagation du Coronavirus en France, tout laisse à penser que le stade 3 est “inexorable”. Ce nouveau stade n’aura plus pour objectif de limiter la propagation, mais d’atténuer les conséquences de l’épidémie

Lorsque la nouvelle étape du dispositif sera mise en place, les citoyens devront s’attendre à un durcissement des autorisations de rassemblements, une fermeture totale ou partielle des établissements scolaires, une réduction des transports en commun et la mobilisation de tous les établissements de santé pour accueillir les malades.

Enfin, le caractère récent du virus ne permet pas aux autorités de formuler des prévisions très fiables et ainsi demande beaucoup de prudence de la part des Français sur les perspectives à long terme.   

Les écoles fermées, casse-tête des parents

Décidément, ce coronavirus n’épargne personne. Si les enfants ne sont que faiblement touchés par l’épidémie et ne présentent que de très faibles risques de complication, ils sont susceptibles d’être renvoyés chez eux prochainement. 

En effet, le stade 3 étant inexorable, les établissements des grandes villes  et des régions comme l’Île-de-France sont susceptibles de voir leurs écoles fermées pendant la durée définie par les autorités et ainsi limiter la contagion du Coronavirus en France. 

Malgré la nécessité de conduire une telle opération de la part du gouvernement, cette initiative va créer une nouvelle problématique : qui va s’occuper des enfants pendant que leurs parents travailleront ?

Quels enfants seront concernés ?

Premièrement,  les plus jeunes encore en maternelle et à l’école primaire. Dans la majorité des cas, il est difficile pour les parents de les laisser seuls à la maison, étant donné qu’ils ne sont pas toujours autonomes et peuvent se mettre en danger. 

Deuxièmement,  les collégiens et les lycéens. Le problème n’est plus tout à fait le même, puisqu’ils peuvent faire preuve d’autonomie en restant seuls à la maison. Cependant, il faudra veiller quotidiennement à l’avancement des cours, à la réalisation des exercices et l’apprentissage des leçons transmises par les professeurs. Et dans cette perspective, les parents auront beaucoup de difficultés à garantir le travail de leur(s) enfant(s). 

Troisièmement, les universités et les écoles du supérieur risquent de fermer leurs portes aux étudiants. Dans ce cas précis, les problématiques soulevaient ci-dessus ne s’appliquent plus, car les étudiants sont autonomes, peuvent travailler à distance et soumettre leurs rendus sur internet.

Quelles solutions ?

Plusieurs entreprises françaises proposent des services dits “ à la personne” pour accompagner les familles dans les tâches du quotidien. Tuteur à l’Heure fait partie de la nouvelle vague de start’up dans le soutien scolaire et s’impose aujourd’hui sur ce marché en proposant un accompagnement innovant et personnalisé.

Vos enfants rencontrent des difficultés ?

Inscrivez-vous en deux minutes pour être appelé dans les 24h et débuter les cours dans la semaine.

La solution de Tuteur à l’Heure pour répondre aux conséquences du coronavirus en France

Comme évoqué ci-dessus, Tuteur à l’Heure est une start’up de soutien scolaire à domicile, qui dispense actuellement plus de 1000 heures de cours par mois dans toute l’Île-de-France. Tous nos professeurs sont des étudiants issus des meilleures écoles et universités. Ils sont sélectionnés sur dossier et entretien de personnalité pour garantir la qualité de l’ensemble de leurs prestations.

Comment Tuteur à l’Heure peut vous aider ?

EXISTANT

  • Cours particuliers de soutien scolaire plusieurs fois par semaine pour aider les enfants en difficulté ou avec l’ambition d’exceller dans les matières concernées. Cette prestation est élargie pour s’axer sur un suivi des devoirs et des révisions des élèves. L’objectif est de garantir aux familles que leurs enfants avancent bien dans le programme et qu’ils ne prennent pas de retard.  

NOUVEAUTÉS :

  • Mise en place d’un système de garde d’enfants, couplé à des cours de soutien scolaire pour les familles d’Île-de-France. L’objectif est d’offrir une véritable prestation complète pour les parents, en leur assurant que tout sera pris en charge. 
  • Cours en ligne pour les familles éloignées ou qui ne souhaiteraient pas prendre de cours en présentiel. Le coronavirus peut isoler certains élèves de banlieue ou de province. C’est la raison pour laquelle nous proposons également des cours de soutien scolaire en ligne dispensés par nos étudiants. 

Pour toutes les familles inquiètent d’une potentielle contamination pendant les cours, nous rappelons que nos tuteurs sont régulièrement sondés sur leur état de santé, selon les symptômes transmis par le ministère des Solidarités et de la Santé publique en France. 

Dans l’hypothèse où l’un d’entre eux serait susceptible d’avoir contracté la maladie, une procédure de suspension immédiate se met en place sous une période minimale de 14 jours.

Comment rendre nos services accessibles au plus grand nombre ?

Toutes nos heures de cours sont facturées 15€ après crédit d’impôt. Cela nous positionne parmi les start’up de soutien scolaire les plus attractives du marché. Il est important de souligner que notre volonté est de proposer des prestations de grande qualité à un prix abordable et non des cours “low-cost” pour les familles d’Île-de-France . D’ailleurs, nos tuteurs figurent parmi les professeurs particuliers les mieux payés de France, car il est crucial pour Tuteur à l’Heure de valoriser leurs compétences et leur professionnalisme. 

Pour tous les autres services, garde d’enfants, baby-sitting et cours à distance, les offres seront disponibles cette semaine et proposeront une grande flexibilité aux familles. Nos tuteurs sont tous des étudiants, ils verront probablement leurs écoles fermer dans les prochaines semaines. 

Le point positif ? Ils gagneront en disponibilité pour aider, surveiller et accompagner les enfants de tous les âges.

– Coronavirus en France – 

Vos enfants rencontrent des difficultés ?

Inscrivez-vous en deux minutes pour être appelé dans les 24h et débuter les cours dans la semaine.

Est-ce que ce post vous a plu ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer!

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes: 0

Aucun vote pour l'instant! Soyez le premier à noter ce post.

Partage ce post !

Share on facebook
Share on google
Share on linkedin
Share on print
Share on email